Ingrid DURBEC, ostéopathe D.O a un diplôme universitaire : Urgences premiers secours et soins de terrain en milieu sportif


L’ostéopathie et le sport

Les sportifs subissent des contraintes biomécaniques importantes. Ces contraintes peuvent être à l’origine de douleur ou de déséquilibres posturaux. Toute perte de mobilité des articulations, des muscles, des ligaments ou des viscères peut provoquer ces déséquilibres. Il se manifeste chez le sportif par différents symptômes pouvant aller d’une simple élongation à une douleur chronique altérant les performances.

L’ostéopathie peut avoir différentes actions sur les sportifs

  • Action préventive : En dehors de toute douleur ou problème particulier, consulter un ostéopathe permet d’éviter un déséquilibre qui, par la suite pourrait être à l’origine d’une douleur. Le développement musculaire, la posture et les demandes spécifiques d'un sport conditionnent le physique de l’athlète, c’est pourquoi un suivi régulier et préventif est nécessaire. La conservation de l’équilibre du corps permet de pratiquer son sport durablement.
     
  • Action curative : Après différentes douleurs, l’ostéopathe détectera les déséquilibres pouvant être à l’origine de la douleur, ainsi que leurs compensations éventuelles. L’ostéopathe corrige les conséquences des chutes et les traumatismes directs. Par ailleurs, il travaillera sur la zone douloureuse afin d’optimiser la cicatrisation. De plus l’ostéopathe spécialisé dans les soins sportifs peut avoir recours aux techniques de strapping et de Ktaping lorsque cela est nécessaire.
     
  • Participe à l’amélioration des performances : améliore le potentiel, la souplesse, la capacité respiratoire.

 

Structure équilibrée + mobilité correcte = fonction optimale

 

En résumé l’ostéopathie est nécessaire :

  • Afin d’éviter les incidents et les blessures musculaires et articulaires.
  • Favoriser la cicatrisation et rétablir un équilibre en traitant les restrictions de mobilités
  • Optimiser dans la mesure du possible ses performances physiques
  • Raccourcir le temps de récupération après l’effort
     

Indications :

Chutes avec ou sans traumatismes, tendinites, élongations, déchirures (claquages), pubalgies, essoufflements à l’effort, dorsalgies, lombalgies, cervicalgies, bilan.